Index du forum Montres pour gens normaux Quartz et électroniques

Les montres, pendules, pendulettes ou réveils analogiques ou numériques, mais ayant un cœur de cristal, ou utilisant l'énergie électrique pour animer leur mouvement.

LIP Himalaya – 671044

Messagepar xcomm » 19 Mar 2016, 23:28

Présentation de la LIP Himalaya – modèle 671044. Nous sommes en hiver, le temps est gris, et le morale n'est pas là. Coup de blues. Je ne trouve plus d’attraits dans les montres que je peux voir. Bref, passage à vide, et heures sombres. J'aime beaucoup mon Himalaya petite seconde, mais, la date me manque au quotidien dans mon travail. Je regarde le catalogue ISA. Il existe un calibre de haute précision (à l'image de mon Himalaya petite seconde) à date que j'aimerais bien avoir. Je creuse, mais LIP ne l'a intégré que sur un modèle doré. Ça me gène. J'ai peur d'avoir de rapides problèmes avec ce traitement.

J'ai la chance de discuter avec une personne passionnée de LIP, qui m'indique posséder des montres LIP dorées. Le retour d'expérience est positif quant à sa tenue.

Ça me fait encore plus réfléchir. Je creuse. C'est quoi ce traitement ? Un traitement par ionisation. Bon. Revenons aux fondamentaux. Je suis électronicien de formation première, et je me souvient que le traitement à l'or est utilisé sur les circuits ou les contacts, pour protéger de l'oxydation, et également augmenter la conductivité. C'est vrai, il doit bien avoir une raison. :-) De plus, le boîtier est en inox. Bref, je résume tout ça :
- Un calibre qui me plaît.
- Un boîtier en inox avec un traitement complémentaire apportant un supplément de protection qui est indiqué comme résistant bien à l'usure su temps.

Bon, je franchi le pas. Le bilan analyse et réflexion me semble positif.

Boîtier : Le modèle que je possède est en acier inoxydable doré entièrement poli mesuré à 34mm. Le fond vissé est annoncé étanche à 30m. Nous y trouvons gravé, en plus de la marque, et des références du boîtier, l’emblème de Besançon, et l'inscription "Fabriqué à Besançon". L'entre-corne est de 18mm.

Cadran : Soleillé doré. Il apporte des jeux de lumière en tous sens, du fait de la présence du bombé du cadran en son pourtour et peut-être de son verre bombé le protégeant. On peut le voir en périphérie du cadran, où les reflets sont dispersés. Ça augmente la difficulté à la photographier. De même, la présence du verre bombé minimise l'importance du réhaut, où se trouve la minuterie. Elle passe bien, et n'est pas trop imposante. J'avais quelques inquiétudes sur ce point avant son acquisition. Cette montre est unique au sein du catalogue LIP, car c'est le seul modèle actuel disposant de lumineux. Présence sur les indexes situés à 3, 6, 9 et 12 heures, et une pointe est également présente au sommet de tous les indexes. Ils sont de type droits, et très joliment facettés à leurs deux extrémités. Enfin, à 3 heures, la présence d'un guichet révèle la date. :-)

Aiguilles : De type bâton, facettées et lumineuses.

Couronne : Traditionnelle à 3 positions. Elle est gravée LIP à l'image de ma LIP Himalaya petite seconde.

Calibre : Calibre ISA France 338 / 103 fabriqué en France à Vilers-le-Lac. C'est un calibre de haute précision annoncé à -6s - +9s par mois. Les tests de chronométrie de mon modèle ont montré une précision de l'ordre de + 0s à +0,5s par mois. Cela en fait actuellement la montre la plus précise de ma collection. :-) C'est un mouvement à cœur métallique plaqué or à 5 rubis réparable.

Bracelet : Cuir noir. La boucle est du même type que sur mes autres LIP, mais dorée.

Quelques photos, pour illustrer :

Image
Vue sur le cadran de la montre, où l'on voit bien la dispersion de la lumière du soleillage qui se trouve plus élargie.

Image
Vue du lumineux de la montre. Ça donne un plus, mais c'est un peu faible, si l'on compare par exemple au Lumibrite bien connu de Seiko. Le lumineux des indexes est plus faible que celui des points lumineux du sommets des indexes, qui est plus faible que celui des aiguilles.

Image
Vue à mon poignet de 17,5cm. J'ai photographié à plat, pour ne pas donner d’illusion d'optique quant à sa présence par rapport au poignet. ;-)

Au final, cette montre m'a apporté un vrai "rayon de soleil", et de la joie, dans cette période sombre et hivernale. C'est le nom que je lui donne. Sa couleur dorée, et son cadran soleilllé doré y participe grandement, et le lumineux de la montre est bienvenu, même si je l'aimerais un peu plus puissant.
Le calibre associé est tout simplement magique. Je dispose maintenant de 3 calibres fabriqués en France parmi les meilleurs, et les plus précis de ce constructeur avec mes deux Himalaya.
Dernière édition par xcomm le 09 Avr 2016, 17:49, édité 4 fois au total.
xcomm
Intéressé
 
Messages: 100
Photos: 0
Inscrit le: 12 Juil 2015, 17:46

Re: LIP Himalaya – 671044

Messagepar Rombier » 19 Mar 2016, 23:39

Superbe présentation d'une montre qui ne l'est pas moins :thumbsup:
Avatar de l’utilisateur
Rombier
Passionné
 
Messages: 299
Inscrit le: 25 Déc 2015, 15:59
Localisation: Orléans

Re: LIP Himalaya – 671044

Messagepar Untel » 19 Mar 2016, 23:44

Belle montre. msp_thumbup
Avatar de l’utilisateur
Untel
Modérateur Global
 
Messages: 30547
Inscrit le: 18 Fév 2011, 23:45

Re: LIP Himalaya – 671044

Messagepar Rombier » 20 Mar 2016, 12:33

Sur le site Lip le rehaut paraît très présent, moins sur tes photos ce qui est un bon point.
Avatar de l’utilisateur
Rombier
Passionné
 
Messages: 299
Inscrit le: 25 Déc 2015, 15:59
Localisation: Orléans

Re: LIP Himalaya – 671044

Messagepar Reno » 20 Mar 2016, 14:01

Très chouette difus_24
Avatar de l’utilisateur
Reno
Modérateur Global
 
Messages: 62207
Photos: 0
Inscrit le: 25 Mai 2010, 17:37

Re: LIP Himalaya – 671044

Messagepar xcomm » 20 Mar 2016, 17:38

Rombier a écrit:Sur le site Lip le rehaut paraît très présent, moins sur tes photos ce qui est un bon point.

Oui, regarde le verre de l'Himalaya petite seconde par rapport à la lunette, et le bombé en vue de face sur le cadran non soleillé. Ça donne une idée de la partie du verre pleinement "utilisable" pour une lecture non perturbée, et on se rend compte que le réhaut de celle avec le cadran soleillé se situe en partie sur le bord du verre.

Regarde également la vue de côté, où l'on voit la couronne. Malgré que la montre soit posée un peu inclinée, pour montrer le fond vissant du boîtier, on distingue encore le sommet du verre assez fortement bombé.

Je pense que tout cela participe au fait qu'il passe très bien sans s'imposer de manière outrageante, et que cette minuterie joue bien son rôle d'aide à la lecture.

http://www.lallement.com/Montres/viewtopic.php?f=18&t=13568
xcomm
Intéressé
 
Messages: 100
Photos: 0
Inscrit le: 12 Juil 2015, 17:46


Retour vers Quartz et électroniques

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité