Index du forum Documentation de référence et technique horlogère

Tout ce qui concerne le fonctionnement des montres, leur fabrication et la technique horlogère : documentation de référence concernant les calibres, la mécanique horlogère, le fonctionnement des complications ainsi que les fabricants de montres, comme par exemple les listes de modèles, notices techniques, schémas de fonctionnement, vues éclatées, etc.

Quelques bases (part. II)

Messagepar monsieurbaron » 15 Mai 2013, 13:29

Bonjour mon jeune ami.
Comme je te l'avais promis il y a quelques temps, je vais te révéler le secret de toute chose. La réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste (la réponse est 48 :186d5539: mais pas seulement ).
Image

Comment marche une montre ?

:walk:

Bon, déjà, mon jeune lecteur assoiffé de connaissances, cela ne "marche" pas, cela "fonctionne" :aloy: (et toc !)
Ensuite, je vais d'abord te poser une question simple.
Attention, tu es prêt ? J'ai toute ton attention ? Bien.

Qu'ont en commun ceci :
Image
©unbelievabletoys.ch

et ceci :
Image

Pas évident n'est-ce pas ? Entre une voiture mécanique et une montre de poche, à priori pas grand chose de commun. Et pourtant, dans les deux cas on retrouve :
des roues pleines de dents
Image
©hautehorlogerie.org

un ressort
Image
©watchesz.fr

quelque chose pour le remonter
Image
©http://www.amusantmusee.com
ou
Image
©watchesulike.com

quelque chose à faire tourner
Image
©nomadeshop.com
ou
Image
©horlogerie-suisse.com

Et pourtant il tourne

Le mécanisme de base d'une montre (sans les complication qu'on va y ajouter) est relativement simple. Il ressemble à cela :
Image
©horlogerie-suisse.com

Que l'on peutreprésenter de façon linéaire, pour plus de lisibilité, ainsi :
Image

avec :
1- roue de couronne
2- barillet (le ressort de barillet se trouve à l'intérieur)
3- rochet
14- cliquet
12- ancre
13- balancier-spiral

Normalement, si mon modeste schéma te semble clair, tu devrais saisir comment tout cela se met en branle.
Lorsque tu remontes ta couronne de tes petits doigts boudinés mais ô combien agiles, tu fais tourner la roue de couronne (1). Celle-ci entraine le rochet 3 qui est lié au barillet 2 par un axe carré. Le cliquet 14 empêche le barillet de tourner dans l'autre sens que celui qui remonte le ressort de barillet (pour remonter une montre, tu ne fais pas tourner le barillet dans le sens inverse, tu fais tourner l'axe lié (arbre de barillet ou bonde) au ressort de barillet qui va comprimer celui-ci à l'intérieur. Durant cette opération, le barillet en lui-même ne bouge pas). Ainsi ce ressort ne peut pas se "vider" (de l'énergie emmagasinée) par la couronne, il doit le faire de l'autre coté. Maintenant il nous reste à comprendre comment un ressort comme celui de notre barillet va nous permettre de mesurer le temps. De le partager en parts égales et surtout régulières.

Pour la suite, il faut changer d'angle. Regarder les choses à l'envers permet parfois de mieux comprendre que si on les voyait dans le bon sens. Donc, partons de l'ensemble balancier-spiral 13.
Comme son nom l'indique, ce dispositif oscille de droite à gauche, puis de gauche à droite. Ce sont ces oscillations, ou plutôt ces alternances qui vont nous permettre de contrôler la façon qu'aura le ressort de barillet de se désarmer.
En réalité, le balancier est une roue avec un ressort fixé au milieu. Le ressort spiral oblige le balancier à revenir en sens inverse une fois qu'il est lancé. Mais il faut entretenir le mouvement en l'alimentant en énergie. C'est l'un des rôles de l'ancre (Suisse) 12

Levez l'ancre, mille sabords !!!

Le mouvement de l' ancre Suisse se présente ainsi :
Image
©sport-histoire.fr

avec :
d : bouton d'impulsion
c1, c2 : goupilles de limitation
pe : palette d'entrée
ps : palette de sortie
b : roue d'échappement

Le travail de l'ancre se déroule ainsi :

Sur le schéma ci-dessus nous voyons que la roue d'échappement (b) ne peut pas tourner car elle es bloquée par la palette de sortie (ps) (premier schéma)
Le balancier tourne dans le sens horaire, entraînant avec lui le bouton d'impulsion (d). Celui-ci vient se loger entre les cornes de l'ancre, la poussant à pivoter vers la gauche. Se faisant la palette d'entrée (pe) s'abaisse et la palette de sortie se lève libérant ainsi la roue d'échappement (b). Celle-ci peut alors tourner (deuxième schéma). La palette d'entrée (pe) étant abaissée, elle bloque la roue d'échappement (troisième schéma)
Le balancier revient alors en sens inverse, l'ancre est poussée vers la droite, pe se lève libérant la dent qu'elle bloquait, ps s'abaisse bloquant une dent empêchant ainsi que la roue d'échappement ne tourne plus que nécessaire.
et ainsi de suite...
C'est parce que la roue est bloquée dans les premier et troisième schémas que le ressort de barillet peut rester armé 42 heures ou plus. Il ne perd son énergie que quand la roue tourne.

Ça, c'était l'aspect réglant de l'ancre. Elle a aussi un rôle de transmission d'énergie au balancier.
Lorsque dans le premier schéma ps se lève, la dent de la roue b qu'elle bloquait vient frotter sur le plan incliné de ps (plan d'impulsion). Ceci a pour effet de donner de l'élan à l'ancre qui par l’intermédiaire des cornes et du bouton d'impulsion lance le balancier.
Inversement, lorsque pe se soulèvera et libérera la roue, la dent frottera sur le plan d'impulsion de pe et lancera le balancier dans l'autre sens.
Ce sont ces passages successifs qui produisent le tic-tac de nos montres. :mrgreen:

Enfin, le nombre de dents de la roue d'échappement permet de contrôler la fréquence d'oscillation du balancier ce qui va nous permettre de mesurer le temps.

HMS ? "Her Majesty's Ship" ?! Non, "Heures, Minutes, Secondes"

Maintenant tu t'interroges sur le pourquoi du comment et savoir si enfin tu vas avoir la réponse à la question sur la vie, l'univers et le reste. (en fait c'est toujours 48)
Comme je te comprends.
Notre mouvement a de l'énergie dans son barillet grâce à tes jolies mimines et elle est libérée régulièrement par l'astucieux échappement à ancre.
Pour te donner l'heure, il faut intercaler entre le barillet et l'échappement les rouages nécessaires. Ici il s'agit des roues de centre, moyenne et seconde. Il faut également y associer les pignons qui correspondent car elles ne vont pas tourner au même rythme.

Image

avec :

2- barillet (le ressort de barillet se trouve à l'intérieur)
4- roue de centre
5- pignon de centre
6- roue de moyenne
7- pignon de moyenne
8- roue de seconde
9- pignon de seconde
10- roue d'échappement
11- pignon d'échappement



Repartons de la roue d'échappement 10. En tournant le pignon d'échappement 11 engrène la roue de seconde 8. Celle-ci fait un tour complet en 60 secondes. Le pignon de seconde 9 qui lui est associé entraîne la roue de moyenne 6 dont la taille lui permet d'accomplir une rotation complète en 60 minutes. Enfin, le pignon de moyenne 7 fait tourner la roue de centre 4 en 12 heures.
La roue de centre est reliée au barillet par le pignon de centre 5 , la boucle est bouclée. Le barillet transmet son énergie au rouage et l'anime, mais l'échappement régule la libération de l'énergie.

Voilà, tu sais tout mon jeune moussaillon, et je te laisse sur une petite vidéo récapitulative.

“Quand on parle du loup entre bègues on n'en voit jamais la queue.” Cavanna
Avatar de l’utilisateur
monsieurbaron
Dément
 
Messages: 13550
Photos: 34
Inscrit le: 19 Mai 2010, 15:48

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar narayama » 15 Mai 2013, 13:49

C'est bien d'anticiper :icon_respect:
«Nous les gueux/ nous les rien/ nous les peu/ nous les chiens/ nous les maigres/ nous les Nègres/ Qu’attendons-nous/ Qu’attendons-nous pour faire les fous/ pisser un coup/ tout à l’envi/ contre la vie/ stupide et bête/ qui nous est faite ? »
(Léon-Gontran Damas - cité par Christiane Taubira)
Avatar de l’utilisateur
narayama
Fou furieux
 
Messages: 4411
Inscrit le: 01 Fév 2012, 19:16

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar monsieurbaron » 15 Mai 2013, 14:56

C'est surtout que le post est très long à rédiger...
“Quand on parle du loup entre bègues on n'en voit jamais la queue.” Cavanna
Avatar de l’utilisateur
monsieurbaron
Dément
 
Messages: 13550
Photos: 34
Inscrit le: 19 Mai 2010, 15:48

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar monsieurbaron » 15 Mai 2013, 15:59

Ayé
“Quand on parle du loup entre bègues on n'en voit jamais la queue.” Cavanna
Avatar de l’utilisateur
monsieurbaron
Dément
 
Messages: 13550
Photos: 34
Inscrit le: 19 Mai 2010, 15:48

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar narayama » 15 Mai 2013, 16:03

Une montre a des pieds :icon_gratgrat:
«Nous les gueux/ nous les rien/ nous les peu/ nous les chiens/ nous les maigres/ nous les Nègres/ Qu’attendons-nous/ Qu’attendons-nous pour faire les fous/ pisser un coup/ tout à l’envi/ contre la vie/ stupide et bête/ qui nous est faite ? »
(Léon-Gontran Damas - cité par Christiane Taubira)
Avatar de l’utilisateur
narayama
Fou furieux
 
Messages: 4411
Inscrit le: 01 Fév 2012, 19:16

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar monsieurbaron » 15 Mai 2013, 16:03

narayama a écrit:Une montre a des pieds :icon_gratgrat:


Oui, mais uniquement sous le cadran :186d5539:
“Quand on parle du loup entre bègues on n'en voit jamais la queue.” Cavanna
Avatar de l’utilisateur
monsieurbaron
Dément
 
Messages: 13550
Photos: 34
Inscrit le: 19 Mai 2010, 15:48

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar narayama » 15 Mai 2013, 16:16

Cépafo Pr :thumbsup:
«Nous les gueux/ nous les rien/ nous les peu/ nous les chiens/ nous les maigres/ nous les Nègres/ Qu’attendons-nous/ Qu’attendons-nous pour faire les fous/ pisser un coup/ tout à l’envi/ contre la vie/ stupide et bête/ qui nous est faite ? »
(Léon-Gontran Damas - cité par Christiane Taubira)
Avatar de l’utilisateur
narayama
Fou furieux
 
Messages: 4411
Inscrit le: 01 Fév 2012, 19:16

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar athanase » 15 Mai 2013, 18:52

Je viens de comprendre ! difus_banana
Merci Mon Baron :icon_respect:
(à la 3è lecture) :oops:
athanase
 

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar monsieurbaron » 15 Mai 2013, 19:00

à ton service ;)
“Quand on parle du loup entre bègues on n'en voit jamais la queue.” Cavanna
Avatar de l’utilisateur
monsieurbaron
Dément
 
Messages: 13550
Photos: 34
Inscrit le: 19 Mai 2010, 15:48

Re: Quelques bases (part. II)

Messagepar Amphibia » 15 Mai 2013, 19:23

Le Professeur Rollin a toujours quelque chose à dire !
Mais quand il parle, le moussaillon l'écoute. :icon_respect:

C'est très clair, merci :thumbsup:

Pour les travaux pratiques :

Image
Cath
Amphibia
Dément
 
Messages: 7056
Photos: 0
Inscrit le: 09 Déc 2012, 16:57

Suivant

Retour vers Documentation de référence et technique horlogère

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités